Ce que la vidéo ne vous dit pas… parce qu’on a filmé aux moments « les plus cool »

Au départ,

Au départ, nous partîmes 5, mais par un prompt vent fort nous arrivâmes 3. Nous aurions voulu partir le 22 septembre tout en assistant au départ de la Mini Transat. Il y avait un bon petit Nord-Est, c’était parfait ! Mais deux jours avant la date fatidique le vent tourna… Sud-Ouest fort fort fort et de la houle houle houle !!!! youpîme !

Du coup, départ reporté pour tous. Philippe ne pouvant plus partir et la Mini 6.50 ne sachant plus partir…

Au final

Thélis part le 25 septembre au matin des Minimes, avec en équipage : Bastien, Christophe, Gaël et Maud.  Objectif l’île d’Yeu afin de prendre de l’angle par rapport aux vents contraires assez forts, la houle croisée… et pour nous amariner, un bon coup d’essai !!

Finalement, à force de tirer des bords carrés, l’équipage rincé par les embruns, la pluie, une, puis deux déferlantes qui arrivent à se faufiler sous la capote et aspergent la cuisine, la table à carte… Nous décidons de nous diriger sur les Sables d’Olonne. Arrivés vers 20h, tout le monde est content de relâcher, l’équipage a besoin de sécher, et une bonne nuit de sommeil n’est pas de refus !!!

Lendemain matin, les choses sérieuses commencent : opération séchage des vêtements de quart et bouchage des micros fuites (c’est curieux, après une navigation au près force 5/6, il y a toujours de nouvelles fuites, qu’on n’avait jamais vues avant !!!) !!! Thélis va manger du près pendant encore plusieurs jours, on n’est pas prêt de faire tomber la veste de quart, les bottes et le harnais…  Nous larguons les amarres en fin de matinée, les éléments sont toujours contre nous, sauf la pluie qui nous laisse tranquille pendant une poignée d’heures, et ça, ça change tout !!!

La forte mer croisée nous fait tirer des bords carrés, nous voilà au large de Gijón. Faut penser à giter du bon côté pour pomper les toilettes, qui d’ailleurs n’ont pas résisté. Ça monte, ça descend, ça bascule à droite, à gauche, en avant, en arrière, pfff, pendant plusieurs jours de rang…. Par contre, à la cape c’est confort.  

Doudou on a tous rêvé de caravanes, de caravanes avec des roues !!! Comme tu l’avais souhaité en plein milieu du Golf, ce golf que tu as toujours fais au près ! avec une mer bien agitée…

 « C’est beau, c’est bleu…c’est grand !!! mais … C’est encore loin ??? »

Mine de rien, chaque petite chose que l’on fait dans ce genre de condition demande de l’équilibre et de l’énergie (s’habiller, se coucher, faire à manger, la vaisselle, sortir dans le cockpit avec tout l’attirail…). La vie à bord s’est donc résumée au strict minimum dans le golf.

Nous continuons en rasant la côte pour nous protéger de la houle, et mieux encaisser le force 5 à 6 annoncé. Merci Cot et ton merveilleux site COTWEB, tu nous as guidés dès qu’on rasait la côte ! hop une météo précise et on virait de bord au bon moment ! « C’est pas compliqué bordel !».

Petite anecdote, notre cher Christophe abonné aux Yakas depuis 20 ans, fait son tout premier vomi !!! et pour fêter ça, pshpshiabrouffff !!! une déferlante vient lui gonfler son gilet en pleine nuit au même instant…

Il nous faut attendre samedi, au large de Viveiros  pour que l’équipage dans son ensemble se revigore. On troque les infusions du matin pour du café, ça c’est signe de bonne santé !! Le soleil revient, tous en T-shirt et c’est reparti pour faire sécher les affaires de quart partout sur le pont !!! Et le soir on s’offre un apéro, c’est aussi signe de bonne santé !

Arrivée à la Corogne le 30 septembre, on se dégourdit les jambes pour aller manger des tapas. Départ dès le lendemain matin. Les vents se sont calmés, voire même un peu trop. Le passage de Finisterre se fait au moteur de nuit en rasant les côtes et frôlant les péchieurs . La descente du Portugal oscille entre moteur et petite vitesse sous voile. Ça change !!!

On est plus que 3

Avec notre départ de La Rochelle décalé de plusieurs jours à cause de la météo, Christophe doit débarquer à Cascais, il nous rejoindra aux Canaries pour le reste de la traversée. sic

 Le 4 octobre nous y sommes. Nous passons une très belle soirée tous ensemble, Christophe part dans la nuit prendre son avion et nous larguons les amarres vers 9h direction Las Palmas !!! Ce coup-ci la météo est avec nous. Yeaaaaaahhh ! Navigation sur des rails, tout shusss !!! Les alizées portugais sont là et poussent les 8 tonnes de Thélis à 7,5 nds de moyenne et jusqu’à 9,5 nds dans les surfs (Gaël sentait son Thélis tout léger à cette vitesse) !!!! Nous sommes heureux, youpi et en T-shirt !! Dauphins dans le plancton la nuit, essais de pêche infructueux le jour, la routine quoi… Arrivés le 10 octobre au petit matin au port. Moteur éteint… Moteur éteint. Comme noté dans le livre de bord, le quart de 3h à 5h, tout le monde sur le pont, c’est l’apéro !!! Bastien nous quitte le lendemain soir…

On est plus que deux !

Nous voilà que tous les deux… je retrouve enfin mon homme, on faisait lit à part, moi dans le carré, lui dans sa bannette de quart. Merci la gite au près puis le roulis au portant à 9 nds !! Pendant que Thélis danse, nous on se balance de gauche à droite dans nos bannettes. « Elle préfère l’amour en mer » qui disait… dans la pétole ouais !!!

On n’est toujours pas prêt…

Et pourquoi donc nous n’avons rien écrit sur le blog alors que nous sommes arrivés il y a une semaine ??? C’est parce qu’on n’est toujours pas prêt… Boulot boulot sur le bateau !!! Pardon pour les photos, on n’a pas prit le temps d’en faire, mais entre le grand nettoyage du bateau, la confection du bimini, aller à la capitainerie mendier un jour de plus tous les jours, trouver les infos et le matériel qui nous manque, changer l’ampoule du compas, refixer les toilettes, vérifier le gréement, la liste n’est pas finie… nous n’avons pas vu le temps passer… Promis, la prochaine fois nous serons plus ponctuels !

Doudou maintenant tu te reposes… encore…pfffff

Merde Cot tu va nous manquer !!!!! Avec ta gouaille de râleur et ton verre violet en plastique ! Qui va nous guider ?!?!

Vous nous accompagnez malgré tout pendant ce voyage !

Gaël et Maud

6 réflexions au sujet de “Ce que la vidéo ne vous dit pas… parce qu’on a filmé aux moments « les plus cool »”

  1. Un plaisir de vous lire même une semaine après l’arrivée… Et c’est bien que pendant ce temps là vous refassiez un petit check-up santé à Thélis pour la suite !
    Prenez tout le temps qu’il faudra pour éprouver, pour savourer, pour y être vraiment quoi ! Nous on sait bien que les deux marins que vous êtes vont y arriver y’a pas de doute (quand y a doute !……)
    À bientôt la suite de l’aventure…
    Des gros bisous à vous partager.

  2. Contente de vous lire. On pense à vous très souvent et encore plus depuis ces 2 tristes nouvelles qui vous ont touchés de loin mais de si près aussi. Profitez de votre duo si beau. Bon bricolage aussi sur ce chouette Thelis, votre chez vous pour des mois. Je vous embrasse fort et

Laisser un commentaire